skip to Main Content
contact@simplementcocktail.com

 

The Sun

L’hivers, il fait froid tandis que la Saint-Valentin attire le rose. Ce Daiquiri curieusement aromatisé à l’amer Peychaud’s saura réchauffer vos cœurs avec sa teinte rosée et sa touche de pimentée!
Histoire
Située à environ 160km au nord de l’équateur, Singapore ne connait pas le temps froid comme au Québec. Mais la diversité culturelle de la métropole génère des festivités à longueur d’année, notamment Diwali, le festival de lumière hindou et la nouvelle année lunaire chinoise. Le Tippling Club est un bar prisé pour ses cocktails avant-gardistes. Son menu cocktail s’adapte continuellement aux différentes célébrations. Le cocktail The Sun, a été présenté par le barman Joe Schofield sur le menu pour le temps des fêtes puisqu’il est rafraichissant pour les chaudes températures de Singapore et son amertume pimentée rappelle la chaleur que l’on retrouve avec nos amis et nos familles pour les célébrations du nouvel an.

De sa création à Cuba au début des années 1900 à son adaptation en Malaisie, j’ai pensé que la teinte rosée de ce cocktail jumelée avec la chaleur de la finale représenterait bien la Saint-Valentin Québécoise que l’on doit fêter en plein cœur de l’hiver.
Type de plat Revisité
Keyword Rhum, Rhum Blanc
Auteur François Bérubé

Ingrédients

  • 1 3/4 oz Rhum blanc
  • 3/4 oz Jus de lime
  • 1/2 oz Sirop de miel 3:1
  • 3 traits Amer Peychaud’s
  • 1 trait Tabasco
  • Zeste de citron

Instructions

  • Déposer une grosse glace dans un verre Old Fashioned.
  • Dans un shaker, ajouter le rhum, le jus de lime, le sirop de miel, l’amer et le tabasco.
  • Ajouter de la glace et mélanger vigoureusement.
  • Filtrer au tamis dans le verre de service contenant la grosse glace.
  • Décorer d’un zeste de citron.
  • Servir.

Notes

 
Dégustation
Sa teinte rosée nous rafraichi dès le départ. On sent bien le rhum et la lime. En bouche on goute bien le rhum et on a l’impression d’être à cuba et de déguster un bon Daiquiri bien limé. Le tabasco embarque en finale et surprend avec une douce chaleur pimentée. L’amer Peychaud’s reste tout de même assez discret, on perçoit à peine quelques notes anisées. Il accompagne bien les goûts présents de ce cocktail.
Méthode détaillée
Pour réaliser ce cocktail, il nous faudra un ingrédient spécial soit le sirop riche de miel. Ce sirop est très simple à réaliser. Il suffit de rassembler 3 parts de miel pour une part d’eau dans une casserole et de faire chauffer tranquillement jusqu’à ce que l’eau et le miel soit bien mélangés. Des exemples de proportions peuvent être 1 tasse de miel pour 1/3 de tasse d’eau ou encore 3/4 de tasse de miel pour 1/4 de tasse d’eau.
Il faut idéalement préparer le sirop à l’avance pour le laisser refroidir le réfrigérer avant l’utilisation dans le cocktail. Utiliser le sirop chaud augmenterait la dilution de la glace et changerait ainsi le goût du cocktail.
Ce cocktail se sert d’ailleurs bien froid dans un verre de type old fashioned. Afin de refroidir le verre de service, il suffit de le remplir de glace pendant la préparation du cocktail.
Ensuite, il faut ajouter tous les ingrédients liquides dans un shaker: le rhum, le jus de lime, le sirop de miel, l’amer et le tabasco. Pour l’amer Peychaud’s, je recommande trois généreux traits. Ils apporteront du punch et donneront une teinte rosée au cocktail. Tandis que pour le tabasco, Il faut ajouter un trait léger et timide pour obtenir une petite chaleur sans ajouter trop de goût pimenté. Quelques gouttes sont suffisantes. Ce n’est pas une question d’aimer ou non la puissance des sauces piquantes, c’est pour aromatiser le cocktail sans le dénaturer.
Une fois nos liquides mélangés, on transvide la glace du verre de service dans le shaker puis on mélange vigoureusement le cocktail jusqu’à ce que le contenu soit froid.
On ajoute une grosse sphère ou un gros cube de glace dans le verre de service puis on transvide le contenu du shaker dans le verre à travers un tamis pour récupérer les petits copeaux de glaces qui se faufileront à travers les mailles de votre passoire.
Pour la décoration, on tranche un zeste de citron avec un couteau, on égalise les bords et on extrait les huiles par-dessus le verre avant de déposer le zeste sur le bord du verre.
On sert le cocktail tel quel et on déguste!
Références
Schofield, Joe, 2017. « Singapore, Malaysia ». Imbibe, no70 (novembre/décembre 2017), p. 47
Wikipedia, Daiquiri, page consultée le 29 janvier 2018.

ENVOYEZ-NOUS UN MESSAGE

    Back To Top