Martinez

Fin décembre, l’hiver est arrivé avec ses journées courtes et froides.  C’est le moment de sortir nos cocktails réconfortants qui sauront réchauffer nos cœurs afin de bien profiter des célébrations du temps des fêtes!

Martinez

Ingrédients:

  • 1oz de Dandy Old Tom Gin
  • 2oz de Rouge George Vermouth de cidre
  • 1 cuillère de bar de Luxardo Maraschino
  • 1 trait d’amer Peychaud’s (facultatif)
  • Une fine tranche de pomme pour la décoration

Méthode:

  • Verser le gin, le vermouth, la liqueur de Maraschino et l’amer dans une verre à mélanger.
  • Ajouter de la glace et mélanger à la cuillère.
  • Filtrer dans une coupe à cocktail froide.
  • Décorer d’une fine tranche de pomme déposée dans la coupe.
  • Servir.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour obtenir plus de détails sur nos cocktails

www.facebook.com/SimplementCocktail

www.instagram.com/SimplementCocktail

Pour plus d’information sur cette chronique, consultez notre site web

www.simplementcocktail.com

Histoire

L’origine des cocktails développés dans les années 1800 est toujours un peu obscure et souvent plusieurs mythes s’approprient leurs créations.  Pour le Martinez une chose est certaine, il est le lien entre le Manhattan et le Martini.

Le mythe le plus plausible de son origine est qu’il aurait été développé par Jerry Thomas dans les années 1870 alors qu’il travaillait au bar de l’Occidental Hotel sur la rue Montgomery à San Francisco.  Ce bar était prisé pour ses 5@7 et il était également un endroit où les touristes s’arrêtaient avant de prendre le traversier pour la ville de Martinez de l’autre côté de la baie.  Thomas aurait d’ailleurs nommé le cocktail en l’honneur de cette ville.

Il n’a cependant pas publié la recette de son vivant.  En effet la recette de son Martinez a été publié dans l’édition de 1887 de son fameux « Bartender’s guide » soit deux ans après sa mort. De son côté, O.H. Byron a été le premier à publier la recette du Martinez en 1884 dans son livre The Modern Bartender.  Il présentait le Martinez comme étant la même recette qu’un Manhattan à laquelle on remplace le whisky par du gin.

Ce fait démontre bien que le Martinez est un cocktail inspiré du Manhattan.  C’est avec les années que le Martinez a été apprécié de plus en plus sec.  La recette originale réalisée avec un vermouth sucré a tranquillement fait la place au vermouth sec.  On a commencé par ajouter un peu un vermouth sec jusqu’au retrait complet du vermouth sucré ce qui a donné ce que l’on appelle aujourd’hui le Martini!

Méthode détaillée

Remplir la coupe à cocktail de glace pour la rafraichir pendant la préparation du cocktail. Ensuite dans un verre à mélanger, verser le gin et le vermouth.  Le mariage de ces deux alcools issus de pommes, de poires et de raisins est vraiment intéressant.

Ajouter une cuillère de bar de liqueur Luxardo Maraschino.  Si nous n’avez pas de cuillère de bar, utilisez environs une demi cuillère à thé ou simplement 1 trait.  Il est important de bien doser cette liqueur car pour obtenir un résultat intéressant, il faut vraiment en mettre seulement un soupçon.  Un truc pour ne pas se tromper est de le verser au-dessus d’un autre contenant que le verre à mélanger pour s’assurer de ne pas déborder dans le cocktail!

Si vous désirez ajouter une touche anisée, utiliser un trait d’amer Peychaud’s.  Cependant sachez qu’il est facultatif et que le cocktail est tout aussi succulent sans amer.

Ensuite on ajoute de la glace et on mélange à la cuillère.  Entre 10 et 15 révolutions permettra de bien rafraichir le cocktail sans trop le diluer.  Si vous le trouvez trop fort ou trop sucré, n’hésitez à le mélanger un peu plus longtemps pour augmenter la dilution de la glace.

Ensuite on filtre le cocktail dans la coupe.  Il est en effet servi sans glace.  Pour la décoration, il faut couper une fine tranche d’un quartier de pomme, le couper en deux et en placer un morceau sur le dessus du cocktail.  Il faut que la tranche soit suffisamment mince pour qu’elle demeure en surface.

Dégustation

Le nez laisse dégager une odeur de cidre fortifié et épicé, le vermouth domine.  En bouche, la texture est soyeuse et veloutée style porto. Le gin s’exprime en finale à la fois complexe, surprenante et agréable.  Notes de vin et de pomme.

Références

Gin Foundry, Martinez, page consultée le 16 décembre 2018.

Difford’s Guide, Martinez Cocktail,  page consultée le 16 décembre 2018.

The Spruce Eats, Classic Martinez Cocktail, page consultée le 16 décembre 2018.

Imbibe Magazine, The Martinez gets its groove back, page consultée le 16 décembre 2018.